Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

4 octobre 2007 4 04 /10 /octobre /2007 00:40


La lune montait doucement dans le ciel, sans hâte, pour rejoindre les étoiles... L'obscurité grandissante qui tombait sur la plaine, transforma soudain les bosquets et les taillis en ombres informes, que la conscience peut déformer à souhait selon ses envies, ses peurs et ses fantasmes... Le silence s'enflait de tous les bruits de la nuit, rendus différents par l'ombre et le vacarme humain, qui s'amenuise proportionnellement à la luminosité ambiante... sauf naturellement, les soirs de grandes fêtes...

Les reflets dansants des nuages, projetés sur la surface de l'eau, semblaient vouloir se noyer dans les derniers vagues à l'âme d'un quelconque promeneur noctambule, qui se serait égaré sur ses rives. Le vent soufflait par saccades, ses rafales doucereuses dans des feuillages aux abois, égrenant ainsi une mélodie particulière et envoûtante... Les oiseaux de nuit prenaient leur envol, à la recherche de leurs pitances, exerçant leur vue perçante à fendre la noirceur ambiante...

Dans le lointain, quelques chaumières répandaient une lueur diffuse, à la manière d'une bande de lucioles, qui aurait élu domicile dans le feuillage d'un arbre... Quelques loupiottes de vie qui éclairaient encore le paysage sauvage se profilaient ainsi sur cette contrée presque sauvage, montrant par là que l'on ne peut oublier, ne serait-ce qu'un instant, que la Terre reste le domaine de l'Homme...

Au fur et à mesure que la Lune poursuivait sa course dans les hauteurs du Ciel, les lumières se faisaient plus rares, puis disparurent, enfin, en totalité... Ne restait alors dans le panorama, que la grandeur infinie de l'obscurité, qui permet de confondre par le regard, le ciel et la terre par l'absence d'horizon clairement matérialisée...

C'est cette heure-là, la plus sombre avant le lever du jour, qui permet d'appréhender d'un peu plus près la notion de vide... la notion d'absolu... L'heure la plus sombre est parfois la plus éclairante, pour celui qui met à profit cette absence de stimulation visuelle, pour chercher au fond de lui, les réponses qui n'ont pas d'existence terrestre...

La Terre semble alors se réduire au néant, le cosmos quant à lui, s'ouvre à toute sa majesté, découvre ses étoiles, ses galaxies et ses planètes... et rend l'Homme tout petit, même s'il se dresse sur la pointe des pieds... même s'il grimpe sur la plus haute des montagnes... La grandeur de l'univers lui renvoie sa petitesse, et il ne peut que la recevoir... Loin de ses signes extérieurs de puissance et d'aliénation, l'Homme se fait humble devant les éléments, se fait humain devant sa condition...

Puis, la Lune entama sa course descendante, déjà les premiers rayons de soleil tendaient à lever le voile de la nuit. L'Homme s'accomoda à nouveau à cette lumière, l'esprit logique reprit ses droits, oubliant les ombres déformées par l'obscurité pour découvrir à nouveau les ombres déformantes de son prisme personnel... Les étoiles chassées l'une après l'autre de leur piédestal, tombèrent dans la face cachée de la nuit, ne laissant aucune trace derrière elles. Elles filèrent vers d'autres cieux, pour quelques heures, pour quelques millions d'autres Hommes...

Et quand l'Aurore, pointa ses mille feux, l'Homme endormi sortit de son rêve...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...