Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

27 août 2007 1 27 /08 /août /2007 01:33

" Les cimetières sont plein de gens irremplaçables."

Georges Clémenceau


Avez-vous déjà remarqué cette manie qu'ont les gens d'apprécier la valeur et la qualité de leurs semblables dès lors qu'ils reposent six pieds sous terre ?
Je trouve regrettable de ne pas s'apercevoir avant de ce genre de considération, on y gagnerait tellement en chaleur humaine.
Que l'un décède, et l'on n'a plus le droit d'en dire, ou même d'en penser du mal, comme si le fait de passer de l'autre côté de la vie, conférait une autre dimension à l'être... Peut-être par peur d'une sentence ou d'un jugement divin, croit-on qu'il faille bénir à tout prix l'âme qui s'en va ...


Au lieu d'apprécier les morts et d'en faire des éloges fantastiques à leurs funérailles, ne serait-il pas de meilleur ton de chercher de leur vivant, ce qui nous les fait reconnaître comme semblable à nous, ce qui nous les rend "aimable" de notre point de vue ?
De nombreux écrivains ou poètes, ont pris les devants en rédigeant leurs propres épitaphes, mi-cyniques mi-ironiques, insinuant par là, leur lucidité face à l'image posthume que l'on veut bien garder...

Mozart lui-même, mort dans le plus grand dénuement à l'âge de 35 ans, aurait certainement aimé être reconnu du temps de son vivant, plutôt que de devenir la légende qu'il est aujourd'hui... Trop en avance sur son époque me direz-vous...
Non, ce n'est pas une question d'inaccessibilité de son art au commun des mortels qui l'a relégué loin des honneurs et de la reconnaissance, mais bien la mesquinerie et la jalousie de ses comparses. Ils l'ont bafoué dans son génie créateur, condamné à la misère et à la fosse commune.
Nous lui rendons hommage aujourd'hui, mais qu'est-ce que ça peut bien lui faire à Mozart ? Pensez-vous réellement qu'il se réjouisse dans sa tombe de toutes ces cérémonies commémoratives ?

Nombreux sont les artistes, de toute appartenance, qui n'ont connu la gloire qu'à titre posthume. Encore... ceux-là on s'en souvient... Mais pour ce qui est des anonymes, que l'on enterre à grands renforts de larmes et de compliments...
Les larmes sont d'autant plus abondantes lors d'un deuil, qu'on n'a pas su dire avant tout l'amour qu'on portait au défunt. Elles résument toute notre incapacité à dire ce que l'on ressent, tous les remords de n'avoir pas fait les gestes qu'on aurait aimé, tous les regrets de ces occasions qui ne reviendront plus...

Et ces larmes-là sont-elles, destinées au défunt, ou tournées contre nous-mêmes, dans cette tristesse d'être passé à côté de quelque chose ?

"Il ne faut pas dire du mal d'un mort...Paix à son âme !..." Mais qu'est-ce qui nous en empêche ? ... S'il s'agit d'un être à tous points de vue détestable, qu'importe son état d'être, cela ne change rien, que diable !
On aurait donc le droit de critiquer les vivants, mais pas les morts ? La mort nous rendrait-elle "intouchable" ? Non ! Il faut aussi avoir le courage de ses opinions... et peut-être mieux réviser les jugements que l'on porte hâtivement, pendant qu'il en est encore temps...

Les cimetières sont pleins de gens irremplaçables, que les grenouilles de bénitier pleurent à chaudes larmes et que les héritiers oublient au plus vite, dès lors que le testament ne leur paraît pas conforme à l'idée qu'ils s'en faisaient...
Non... Il faut arrêter cette plaisanterie.... Un deuil, ce n'est jamais facile, mais ne faisons pas d'un drame, une tragi-comédie par des considérations déplacées et humiliantes pour celui qui ne peut plus y répondre.

Notre monde aussi, est plein de gens irremplaçables, vous en rendez-vous compte ? ...


Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...