Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

4 août 2007 6 04 /08 /août /2007 02:27


" Rien de plus agaçant que de constater que l' autre aime précisément en nous ce que nous détestons nous-même."

Patrick Estrade


Force est de constater que l'on est souvent mauvais juge de soi-même.
Que l'on ait tendance à trop ou trop peu d'auto-critique, nous sommes les principaux détracteurs de nous-même.

Nous mettons peut-être aussi, la barre un peu trop haut en ce qui concerne nos devoirs et obligations d'être...
Nous pouvons être sujet à trop de remises en questions, trop de doutes, trop d'empathie aussi, ce qui peut se révéler être nuisible, malgré toute la louabilité de cette démarche quand elle est bien menée.
S'il est nécessaire de savoir être à l'écoute des autres, il est aussi nécessaire d'être à l'écoute de soi, et d'y employer la même force de compassion, d'écoute active et de compréhension.


Nous ne sommes pas des êtres parfaits, et c'est ce qui fait aussi toute notre humanité, notre force et notre ... charme. Même si c'est rarement pour ses défauts qu'une personne nous plaît, il convient d'admettre qu'une fois le lien amical établi , on en arrive souvent à occulter les défauts originellement identifiés, voire même à les accepter comme faisant tellement partie intégrante de la personne, que non seulement ils ne nous dérangent plus, mais parfois même nous émeuvent ou nous font sourire.

Toutefois, il nous est parfois difficile d'accepter, que l'autre en face de nous, puisse trouver touchant ou agréable, un aspect de notre personnalité que l'on a de cesse de reffréner ou de combattre.
De façon identique, nous avons tous des imperfections physiques qui nous complexent, ou simplement qui nous dérangent.
L'exemple typique est le nez : peu de gens sont réellement satisfaits du nez qu'ils possèdent, alors même que personne n'y prête attention.
Quand on discute avec une personne, même si on la regarde dans les yeux, du fait de notre vision élargie, on voit aussi son nez... généralement on peut au départ, en penser quelque chose, mais rapidement notre attention se défocalise du nez pour rester au niveau des mots...
Et très certainement qu'en quittant cette personne, on ne gardera aucun souvenir de son nez, alors même qu'on aura retenu quelque chose de la discussion... à moins d'avoir véritablement un nez hors norme bien sûr !!!

Il arrive même que ces choses que nous n'aimons pas en nous, soient reconnues comme des qualités ou des atouts par d'autres, qui ne placent pas leurs valeurs tout à fait aux mêmes endroits que nous...

Il convient donc de ne pas s'alarmer outre mesure de ce que les autres aiment ou détestent en nous et de nous accepter dans nos imperfections. Je ne sais plus qui a dit : " Ce que les autres détestent en vous : cultivez-le ! C'est vous !"... Mais l'inverse par contre n'est pas à appliquer. Ce que les autres aiment en vous, et qui vous épanouit, gardez-le !!


Entre nous...
Qu'est-ce que vous détestez le plus chez vous ? (moralement et/ou physiquement ) ...


Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...