Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

23 novembre 2008 7 23 /11 /novembre /2008 23:38

" Quand les gens racontent des mensonges, c'est que la vérité ne nous regarde pas, chacun a droit à son intimité."
Jean-Yves Dupuis


Peut-être que bon nombre d'entre nous font une erreur fondamentale, en considérant que la vérité est une représentation unique et seule possible d'un fait...
Or, tout objet, toute situation, toute personne possèdent plusieurs aspects suivant l'angle que l'on s'accorde pour l'examiner...
Pourquoi la vérité ne pourrait-elle, elle, n'avoir qu'une seule représentation valable que l'on puisse prendre en considération ?...
Ne peut-on pas l'examiner à la lumière de différentes approches, de différents objectifs, de différents positionnements... et qu'elle reste tout de même ce qu'elle est ?...

On peut détenir une vérité parcellaire, c'est-à-dire, non entièrement complète, sans pour autant que cela la prive de vérité ... Juste que certains éléments manquants ne nous permettent pas de comprendre totalement et complètement la situation, le concept ou la personne...
Il existe de la même façon des vérités relatives, qui ne sont pas des mensonges pour autant... juste que ces vérités ne sont "vérités" qu'en référence à quelques éléments pris en compte, et ne peuvent pas prétendre à généralisation ou universalité...
La vérité, au sens absolu du terme, est un non-sens autant que la perfection... Il ne sert à rien de vouloir trouver son éclairage, la vérité absolue est illusion.

Les vérités relatives n'ont rien à voir avec le mensonge, le baratin ou les bobards que certains racontent pour masquer, grimer ou dégommer la réalité. Les vérités relatives sont parts de réalité admise, qui gardent une part de secret ou de réserve...
Nous présentons tous à la face du monde une vérité relative, parce que nous gardons tous une part d'intime que nous ne livrons qu'avec parcimonie, lorsque nous avons envie de partager avec une intensité différente notre vie...
Et cette vérité relative, qui est en quelque sorte un bouclier, n'a pas à être forcée... parce que... oui... chacun a droit à son intimité... aussi constitutive de chacun que la liberté d'être...

On peut facilement faire l'amalgame entre "raconter des mensonges" et "vérités relatives", du fait de la difficulté de positionnement du concept de "mensonge par omission"...
Le mensonge par omission dessert beaucoup la notion de vérité relative... parce que la frontière est mince parfois entre la dissimulation et la protection que l'on revendique... et que ces frontières sont de plus, très fluctuantes d'un individu à l'autre...
Pourtant... dans le mensonge par omission, la dimension de protection est souvent forte par rapport à celle de "tromperie"... mais chaque cas étant particulier, il est malaisé d'établir cela comme une généralité ou une constante majoritaire...

Quoi qu'il en soit, quand quelqu'un "raconte des mensonges" qui n'ont pas pour but de nuire ou d'induire en erreur, mais que l'on sent être des sortes de paravents pour voiler les pièces les plus personnelles de son intérieur, il est très indélicat de vouloir forcer ces remparts...
Le trésor caché, cette vérité non dite, n'a d'importance que pour celui qui le garde le plus souvent, parce qu'une part d'émotionnel y est très fortement attaché... un peu comme ces grigri bidons que l'on trimballe avec soi parfois : ce n'est pas leur réel pouvoir sur la vie qui compte, c'est la confiance qu'on a en leur magie, qui nous protège de nos propres peurs...

Ne forçons jamais les portes de la vérité intime, mais cherchons plutôt le Sésame pour l'ouvrir, si nous voulons réellement qu'on nous laisse la découvrir... et la partager... ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...