Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

22 juin 2008 7 22 /06 /juin /2008 18:24

" En réalité on s'acharne à devenir un parfait acteur plutôt que quelqu'un de vrai."
Chögyam Trungpa



Quelle juste réflexion, qui se vérifie sans nécessiter beaucoup d'efforts, de façon quotidienne...
Tellement de gens sont prisonniers de ce qu'ils pensent devoir faire ou être, qu'ils en oublient de penser à ce qu'ils font et ce qu'ils sont...
Nous ne sommes pas (encore) des clones, nous demeurons libres de choisir notre façon d'agir et de nous conduire, ainsi donc avons-nous toujours le choix de jouer la carte de l'authenticité ou celle du clone humain...

Il est presque plus facile de déclamer son rôle selon un "déroulé" bien appris, plutôt que d'affirmer sa spontanéité et ses choix personnels et réfléchis.
Evidemment laisser libre court à l'expression réelle et entière de sa personnalité, peut nous amener à rencontrer des situations totalement inédites et pas toujours confortables, quand le décalage entre la norme entendue et nos façons propres d'être, se fait clairement sentir...
L'assumer est plus délicat que de se réfugier derrière des standards de pensée bien tolérés, même s'ils nous brident de l'intérieur...

Néanmoins... Le conflit est moins important quand il nous met en position de défendre sa vérité, plutôt qu'en position de lutter contre sa propre conscience...
On peut mentir à toute une assemblée, sans que cela ne soit très couteux tant que l'on est en accord avec soi... mais se mentir à soi-même, s'ignorer et se "délégitimer" devant nos convictions intimes, est un drame intérieur qui fait beaucoup plus de dégâts...
Et si nous faisons face aujourd'hui à une situation généralisée de perte de repères et de décadence, c'est en partie à cause de ce constat-là...

En effet, l'apparence et l'image étant devenues d'une telle importance, beaucoup ont voulu se fondre dans la masse, adopter des rôles qu'ils jugeaient leur convenir, suivre une logique de vie qui nous était recommandée, enfiler des costumes d'apparat pour des rôles dont ils n'avaient pas forcément la carrure...
En bout de course, on arrive un jour à la conclusion que l'on s'est trompé, parce que le bonheur n'est pas au rendez-vous de la sortie des artistes... mais bien dans le coeur de ceux qui savent se préserver des images toutes faites pour chercher en eux,ce qui leur sied véritablement...

Le phénomène de la mode caractérise bien ce système de fonctionnement. On nous prévoit plusieurs mois à l'avance, ce qu'il conviendra d'arborer au niveau vestimentaire pour être "in"... peu importe que votre pantalon vous boudine, ou que les couleurs mises en exergue vous fasse un teint de moribond hagard, l'important c'est d'y coller...
L'important c'est de participer... et effectivement pas de gagner... parce qu'on ne gagne rien à singer sa vie, on ne gagne rien à mimer maladroitement les poses et les manières qu'on nous propose...

On peut ainsi passer toute sa vie à se fuir, à se mentir, à se déguiser et à se tromper... On perd son temps à chercher des modèles et des références, là où il serait tellement plus simple d'écouter sa petite voix intérieure, dont les conseils et le jugement sont d'une valeur tellement plus juste...
Les idées toutes faites, bien arrêtées, héritées ou apprises, les comportements robotisés, les manières admises et acceptées... Il en résulte une vie figée par des cerveaux lobotomisés, télécommandés par une bienséance, un mimétisme qui étouffe progressivement toute la richesse première qu'elle portait...
Quel gâchis !...

Il n'y a qu'un conseil à donner qui soit bon à suivre : c'est de n'en suivre aucun, et de savoir vivre selon soi ... ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...