Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil...

  • Lo
  • laurencewitko5@gmail.com
  • laurencewitko5@gmail.com

CONTACT...

Rechercher...

OU BIEN LAISSER UN MESSAGE...

Archives...

3 juin 2008 2 03 /06 /juin /2008 00:23

" Le début d'une habitude est comme un fil invisible, mais chaque fois que nous répétons l'acte, nous renforçons ce fil, y ajoutons un nouveau filament, jusqu'à ce qu'il forme un gros câble et lie irrévocablement nos pensées et nos actions."
Orison Swett Marden



Nos vies sont truffées d'habitudes qui quadrillent nos matrices de vies...
L'habitude n'est pas toujours synonyme de routine, l'habitude n'a pas toujours de connotation négative ou ennuyeuse... D'autant que l'appréciation du concept d'habitude dépend du tempérament de chacun : pour certains elle sera sécurisante, là où d'autres la jugeront paralysante... Nous avons des habitudes que l'on juge bonnes et d'autres mauvaises...
L'habitude est tout au plus, répétition d'actes ou de conduites, consciente ou non, énergisante ou énergétivore. Elle n'est en aucun cas définitive et indéracinable, nous n'en sommes prisonniers que si nous le voulons bien...

Il ne s'agit pas de juger ce que sont les habitudes qui nous façonnent nos cadres de vie, mais plutôt le mécanisme qui fait que certains actes vont s'inscrire dans l'habitude, là où d'autres ne joueront pas le rappel...
Dès lors que l'on fait une action plus d'une fois, elle peut s'inscrire dans le cadre de l'habitude, puisque le phénomène de répétition prend la place de l'innovation... Ce que l'on fait de façon inédite, est toujours une découverte, une mise en place d'un système de réponse à une situation donnée. Ce que l'on répète sort du cadre créatif de réponse nouvelle, pour reproduire un stratagème déjà éprouvé, à l'identique ou avec de légères variantes mieux adaptées...

Comme le suggère Orison Swett Marden, chaque nouvelle mise en oeuvre de l'acte répété le renforce, comme un fil invisible que l'on gaine d'un nouvel étui chaque fois... Nous prenons confiance en sa qualité de réponse, l'améliorons.
Il nous apporte sécurité d'action et d'être, en écartant la part d'inconnu et de non maitrisable que contiennent toute situation abordée pour la première fois... L'habitude est un moyen de maitriser le déroulement des évènements et le cours du temps, en le séquençant en épisodes connus et rassurants...

L'habitude est positive quand elle nous permet de se créer des havres de paix et de repos ressourçants, quand elle arbore des qualités indéniables en terme d'épanouissement, de ressourcement ou de bien-être...
L'habitude est néfaste, quand elle nous rend esclave d'actes ou de conduites qui ne nous satisfont pas, mais qui au contraire nous font crouler sous des contraintes, dont on ne tire aucun bénéfice immédiat ni différé...
L'habitude n'est ni positive ni négative, quand elle participe à une routine établie, qui nous fait dérouler l'ordre des choses d'une certaine manière, pour prendre des repères stabilisants, ou pour nous permettre de ne rien omettre des obligations de vie qui nous incombent de façon très régulière...

Il est extrêmement difficile de vivre sans succomber à la routine de certaines habitudes. En effet, même si nous considérons notre vie comme une création permanente, comme un ensemble de réponses données à des situations et des défis sans cesse différents et renouvelés, nous ne pouvons pas échapper à certaines formes de répétition...
La raison en est assez simple, nous vivons en société, nous vivons en prise avec une réalité qui prend l'habitude pour tremplin au déploiement de la créativité...
Chaque matin le jour se lève... Pas toujours à la même heure, pas toujours aves les mêmes couleurs, mais invariablement tout de même... Partant de cet impondérable, nous pouvons disposer de notre temps entre deux levers et deux couchers de la façon dont nous voulons, sachant qu'il y aura cette succession habituelle de jour et de nuit, d'ombre et de lumière, de chaleur et de fraicheur... Nous nous construisons sur le concept de l'habitude, que nous le souhaitions ou non...

Au-delà de cet exemple simpliste, nous pouvons prendre beaucoup d'autres phénomènes selon la même logique, et ainsi nous rendre compte que l'habitude est une composante de base, voire la composante principale sur laquelle nous tissons nos propres motifs...

Et puis... ne crachons pas sur les habitudes... certaines nous font la vie si douce, qu'il serait vraiment dommage de s'en priver... ...


Partager cet article

Repost 0

commentaires

REPERES...

  bullet jaune   Sommaire général  

  bullet jaune   Page d'accueil

Liens...